Allocution

 

Allocutions

Monsieur le député,
Madame la présidente de la Table régionale du Patrimoine,
Monsieur le curé et président du conseil de fabrique,
fidèles de la paroisse Saint-François-de-Sales,
Chers membres de l’assemblée

Comme nouvel archevêque de Gatineau, c’est un honneur pour moi que de me retrouver avec vous cet après-midi et de pouvoir vous adresser quelques mots.

Je vous dis tout de suite que  l’émotion principale qui m’habite en ce moment c’est l’admiration.

Je suis en admiration devant cette magnifique église, que je visite pour la première fois. Je l’ai souvent contemplée de l’autre côté de la rivière des Outaouais lors de promenade à pied ou en auto. Aujourd’hui, je la contemple de près et j’y reconnais une œuvre architecturale de premier plan dont l’intérieur est dans un état de conservation remarquable. Je ne suis  d’ailleurs pas surpris que l’inventaire des lieux de culte de Québec, attribue  le statut  d’église « exceptionnelle «  pour la région à ce fleuron de notre Église diocésaine et de notre communauté locale.

J’ai aussi une grande admiration pour les fidèles de cette paroisse, leur conseil de fabrique et leur curé qui, depuis de nombreuses années, s’évertuent à la maintenir belle et vivante, un lieu d’accueil et un oasis de paix pour tous les gens de la région, un espace de beauté visuelle et sonore, une maison de prière et de louange.

J’admire enfin le programme de subvention pour le patrimoine religieux du Québec. Combien de fois, lorsque j’étais évêque en Ontario, je me suis plaint que Queen’s Park n’avait pas la même audace et le même sens de responsabilité pour son patrimoine que l’Assemblée nationale. J’en félicite les gouvernements successifs qui ont su maintenir ce programme si important pour l’ensemble des citoyens.

L’an prochain, l’archidiocèse de Gatineau fêtera ses 50 ans d’existence. J’ai proposé qu’on célèbre cet anniversaire sous le signe de l’alliance. Aujourd’hui, nous voyons un fruit concret de ce que peut produire les alliances entre divers partenaires pour non seulement préserver, mais maintenir et faire vivre un lieu historique et culturel dont tous et toutes peuvent être fier.

La communauté de l’Unité pastorale de la Pointe ainsi que cette église seront certainement appelées à prendre une place importante dans cet anniversaire. La paroisse Saint-François-de-Sales est en effet l’une des paroisses souches de Gatineau, fondée en 1840 par Mgr Bourget pour désservir une population irlandais puis canadienne-française, établie depuis le début du 19e siècle, elle est au cœur d’une dynamique sociale qui a contribué à façonner l’actuel Gatineau

Après l’admiration, c’est donc aussi de la fierté que je ressens en réalisant la richesse du milieu dans lequel  je suis maintenant appelé à jouer un rôle.,

Merci à chacune, à chacun d’être là pour ce moment si important dans la vie de notre archidiocèse.