Retour
Previous Next



dimanche

TENONS-NOUS PRÊTS!

En lisant les textes de ce premier dimanche de l’Avent, il m’est venu en tête une chanson de Robert Lebel, dont le refrain dit : « Sais-tu quelle heure il est? C’est l’heure de sortir de ton sommeil. Debout il est grand temps de te lever pour marcher librement en plein soleil. » C’est en plein ce que Saint Paul dit aux Romains. Mais plus important encore, c’est à nous qu’il s’adresse aujourd’hui.

                Nous sommes un peu endormis dans nos habitudes, nos façons de faire. Nous peinons à nous secouer pour être non seulement éveillés, mais debout dans la lumière du Ressuscité. Debout, comme des personnes libres qui marchent « librement en plein soleil. » C’est le meilleur témoignage que nous avons à rendre au monde aujourd’hui. Ce monde qui est habité par Dieu depuis toujours et qui est notre lieu d’engagement pour que la justice, la paix, la joie de croire puissent se propager et devenir Bonne Nouvelle. Et c’est pour cette raison que nous devons nous tenir debout, éveillés, afin que les personnes autour de nous puissent croire à leur tour.

                L’Avent est un temps de conversion, d’interpellation. Un moment qui nous est donné dans l’année liturgique pour nous relever et nous mettre en route. C’est aussi un temps d’attente. Pas de celui qui nous fait tourner en rond, en rongeant notre frein. L’Avent est un temps d’attente qui nous secoue, qui nous réveille. Un temps où une voix crie dans les déserts de notre monde pour nous interpeller et nous transformer de l’intérieur. C’est ça la conversion. Accepter de se laisser transformer, retourner pour que la Bonne Nouvelle prenne la place qui est la sienne dans ce monde tant aimé de Dieu.

                Pendant ces quatre semaines qui commencent, laissons-nous bousculer par la Parole. Celle qui sera proclamée et celle qui retentira dans nos cœurs. Ouvrons nos oreilles intérieures pour entendre l’appel pressant de Dieu à la mission de l’Église dans le monde. Laissons tomber les barricades qui, loin de nous protéger, nous empêchent de nous mettre en marche librement.

                                                                              Bon temps de l’Avent,

 

 

Suzie Arsenault

Adjointe à la coordination pastorale

arsenaults@diocesegatineau.org