Immigrants et réfugiés

Journée mondiale des migrants et réfugiés

« L’accueil de l’étranger est inhérent à la nature même de l’Église

et témoigne de sa fidélité à l’Évangile. »

(Erga migrantes caritas Christi, 22)

 
 
 

L’accueil des réfugiés s’inscrit fermement dans la tradition judéo-chrétienne. Le Peuple juif de l’ Ancien Testament était un peuple migrateur et l’accueil de l’étranger était pour eux très important – le Pentateuque contient pas moins de trente-six mentions qui parlent de l’importance d’accueillir l’étranger. Le Pape François nous le rappelle dans son Message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié 2018   « Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ qui s’identifie à l’étranger de toute époque, accueilli ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43) ».

Ce n’est pas surprenant alors, que l’Église Catholique soit impliquée dans l’accueil des migrants et des réfugiés, localement et internationalement. Dans les années 70, de nombreuses paroisses du diocèse de Gatineau ont ouvert leurs portes aux «boat people » du Vietnam. Aujourd’hui, ce sont les réfugiés syriens qui frappent à nos portes. Quelques paroisses se sont engagées à parrainer des familles de réfugiés, tant musulmanes que chrétiennes, en partenariat avec l’Accueil parrainage-Outaouais.

Dans la foulée de l’arrivée massive de réfugiés fuyant les États-Unis, le conseil Église et Société de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, propose un message sur l’accueil des réfugiés intitulé Les personnes demandeuses d’asile . Le conseil invite la société à une réflexion collective. Le message décrit l’accueil des réfugiés comme une tâche de plus en plus permanente dans notre société. Il deviendra donc impératif que les chrétiennes et chrétiens s’y engagent de façon concertée avec les autres acteurs sociaux.

Depuis quelque temps, Gatineau est le deuxième pôle d’immigration au Québec. Nous avons accueilli des vagues d'immigrants du Portugal, du Liban, de l'Amérique latine, d'Haïti et d'Afrique. L’immigration change la réalité démographique non seulement de nos villes et villages, mais aussi de nos paroisses, car de nombreux immigrants sont de tradition catholique. Ils amènent avec eux la richesse de leurs cultures et de leurs traditions. L’accueil et l’intégration des immigrants dans nos communautés chrétiennes s’avèrent un défi constant ainsi qu’une occasion de croissance et de renouveau.

Dans son Message pour la célébration de la 51e journée mondiale de la paix – « Les migrants et les réfugiés :  des hommes et des femmes en quête de paix »,  le 1er janvier 2018, le Pape François nous a rappelé qu’il y a 22,5 millions de réfugiés au monde. Il nous a lancé l’invitation suivante :

Avec un esprit miséricordieux, nous étreignons tous ceux qui fuient la guerre et la faim ou qui sont contraints de quitter leurs terres à cause des discriminations, des persécutions, de la pauvreté et de la dégradation environnementale.

Le bureau au Vatican qui avise le Pape François sur les questions de migrations propose 20 points d’intervention pastorale et  20 points d’actions pour les pactes mondiaux. Ceux-ci nous donnent des suggestions d’action concrète pour accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et réfugiés.

 

Pour plus d’informations et de ressources sur l’Église Catholique et les migrants et réfugiés :

 

Appuyez un des organismes catholiques canadiens qui aident les réfugiés syriens ailleurs dans le monde :

Les Nouveaux arrivants et les réfugiés à Gatineau

Gatineau est le deuxième pôle d’immigration au Québec. Voici quelques ressources qui pourraient être utiles pour les nouveaux arrivants à Gatineau :