La famille (le Synode et Amoris Laetitia)

Enseignement sur «L'exhortation apostolique post-synodale du pape François» Mgr Paul-André Durocher


Synode 2018:

(RV) Le Pape François s'est adressé dans une lettre aux jeunes, ce vendredi 13 janvier 2016, à l'occasion de la présentation du Document préparatoire de la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques. La nouvelle assemblée synodale se tiendra en octobre 2018 à Rome sur «la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel». Pour lire la suite...


La famille (le Synode et Amoris Laetitia)

En avril 2016, le Pape François a publié un document important sur le mariage et la famille intitulé Amoris Laetitia (La joie de l’amour). Il s’agit du fruit d’un processus de trois ans incluant deux assemblées synodales. Essayons de comprendre un peu.

Une assemblée synodale est une rencontre d’évêques rassemblés par le Pape pour discuter d’une question particulière. Le Pape François a choisi la famille comme thème de son premier synode. Cela a surpris un peu, puisqu’il y a avait déjà eu une assemblée synodale consacrée à ce thème en 1980, sous Jean-Paul II. Ce qui a surpris encore plus, c’est qu’il a décidé de faire précéder l’assemblée ordinaire d’une assemblée extraordinaire. En outre, il a exigé qu’il y ait une consultation préalable des laïcs au sujet des questions qu’auraient à discuter les évêques.

Les assemblées ordinaires, habituellement convoquées aux trois ans, regroupent près de 250 évêques délégués de tous les pays du monde avec d’autres évêques qui travaillent au Vatican ainsi que des observateurs et des spécialistes. Les assemblées extraordinaires ne regroupent que les présidents de chaque conférence épiscopale avec les évêques du Vatican et un nombre plus restreint d’observateurs et de spécialistes. L’assemblée extraordinaire convoquée en 2014 par là Pape François est la première dont la fonction était de préparer une assemblée ordinaire. Cette dernière eut lieu en octobre 2015. Notre évêque, Monseigneur Durocher, a participé aux deux assemblées synodales : la première fois à titre de président de la CÉCC, la seconde en tant que délégué élu par ses collègues. (Notez que le Canada a droit à quatre délégués lors d’une assemblée ordinaire du synode.)

Il est traditionnel que le Pape rédige un document post-synodal, qu’on appelle une exhortation apostolique. Amoris laetitia innove de plusieurs façons. C’est l’exhortation post-synodale la plus longue depuis la création des synodes en 1965. (Cf. le décret du Pape Paul VI.) Il frappe par la diversité des styles qui le composent : parfois, il se présente comme un entretien fraternel entre le Pape et les couples; ailleurs, il ressemble à une étude sociologique de la famille dans le monde; il peut prendre le ton d’un directoire pastoral pour les diocèses et les paroisses; il peut aussi adopter le ton d’une dissertation en théologie biblique, morale ou sacramentelle. Enfin, il invite spécifiquement les théologiens et les évêques à continuer à approfondir les questions soulevées lors du synode, en reconnaissant que certaines pistes d’engagement doivent s’adapter aux réalités locales.

Ce texte vaut la peine d’être connu. Pour les couples, il propose des pistes de réflexion concrète pour leur vie conjugale et leur vie familiale. Pour les pasteurs, il présente des pistes d’action et des attitudes à favoriser dans leur accompagnement des personnes.

 

  • Téléchargez et lisez le texte de Amoris laetitia, l’exhortation apostolique post-synodale sur la famille.
  • Lire le commentaire qu’en a fait Mgr Durocher pour l’Osservatore Romano, journal du Vatican.
  • Écoutez l’interview qu’a donné Mgr Durocher à Radio-Vatican à la veille de la fin du Synode sur la famille (vidéo-clip de 20 minutes)
  • Participez à une activité paroissiale pour connaître l’exhortation du Pape.
  • Consultez la page web de notre table diocésaine de la pastorale familiale.