L'avenir des paroisses

 




 

L’avenir des paroisses

L’histoire de l’Église catholique sur le territoire gatinois a été marquée par une longue période d’expansion : création de nombreuses paroisses suivant l’évolution démographique, fondation d’institutions scolaires et hospitalières, arrivée de communautés religieuses masculines et féminines consacrées à la pastorale et à l’accompagnement des gens. Le début de la Révolution tranquille a coïncidé avec l’apogée de ce développement. La nationalisation des hôpitaux et des écoles, accompagnée d’une diminution du nombre de religieux et de religieuses, entraîna la sécularisation grandissante de ces instituts devenus laïcs. Le nombre décroissant de prêtres s’est accompagné d’une diminution de la pratique liturgique régulière. Il n’y a pas si longtemps on construisait des églises; aujourd’hui, il faut en fermer.

Quel est l’avenir des paroisses? Ou, pour rendre la question plus dramatique, quel est l’avenir de MA paroisse? Cette structure séculaire correspond pour de nombreuses personnes à une histoire très personnelle, tissée de relations intimes, de collaborations fraternelles et joyeuses, d’événements marquants, de célébrations signifiantes. Être obligé de quitter la paroisse qu’on a toujours connue, c’est comme devoir quitter la maison où l’on a élevé ses enfants : on ne fait pas ça sans avoir le cœur déchiré.

Pourtant, derrière cette difficile réalité se cache une question encore plus dramatique : la disparition de nos églises annonce-t-elle la mort de l’Église en notre milieu? La fermeture d’une église paroissiale n’est-elle pas un signe de l’effritement des communautés chrétiennes elles-mêmes, de leur vieillissement, de leur lente dégénérescence? On peut se poser la question : quel est l’avenir de nos paroisses? Pourtant, une question encore plus fondamentale se pose : quel est l’avenir de l’Évangile chez nous?

On ne peut donc pas séparer la question de l’avenir de nos paroisses sans se pencher sur la question de l’évangélisation ou de l’engendrement de nouveaux chrétiens, de nouvelles chrétiennes. Nos paroisses peuvent-elles devenir des lieux où quelqu’un peut rencontrer le Christ, adhérer à son Évangile et devenir son disciple?

C’est en ce sens que le Pape François nous invite à une conversion pastorale et missionnaire, où chaque membre de l’Église devient un vrai disciple-missionnaire. L’avenir de mon Église passe donc par moi!

 

  • Lire ce que le Pape François dit dans Evangelii Gaudium (La joie de l’Évangile) au sujet de la «?conversion pastorale et missionnaire?» et de l’avenir de nos paroisses (en particulier, le chapitre 1 et, tout spécialement, le numéro 28).

  • Télécharger le document des évêques du Québec sur Le tournant missionnaire des communautés chrétiennes.

  • Participer au lancement pastoral diocésain, où nous discutons de l’avenir de nos paroisses.

  • Consulter le rapport du comité diocésain sur les finances de nos paroisses.

  • Téléchargez le texte de la commission de la doctrine des évêques du Canada, La dynamique missionnaire de la paroisse aujourd’hui (2014)


À VENDRE / FOR SALE
Immeuble ecclésiastique dans le secteur Masson-Angers
Ecclesiastical immovable in Masson-Angers sector

Pour lire la suite, cliquez ici


Mobilisation pour sauver l'église de Montebello

PATRIMOINE. Une levée de fonds visant la sauvegarde de l'église de Montebello a été officiellement lancée, le 3 mai, au Château Montebello.  

Louis-Charles Poulin, « Mobilisation pour sauver l'église de Montebello », La Petite-Nation, 3.5.2017 http://www.lapetitenation.com/actualites/societe/2017/5/3/mobilisation-pour-sauver-l-eglise-de-montebello.html