Le sacrement du baptême

 

Le baptême ouvre la porte à une nouvelle vie réelle

qui n’est pas oppressée par le poids d’un passé négatif,

mais qui goûte déjà la beauté et la bonté

du Royaume des cieux. (Pape François) 

 

La dernière scène de l’évangile de Matthieu se passe en Galilée, dans le nord d’Israël. Jésus ressuscité y a donné rendez-vous à ses disciples. Là, il leur livre son dernier message, dans lequel il les envoie dans le monde propager son enseignement, faire de nouveaux disciples et les baptiser « au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit ». (Mt 28,19)

Depuis ce temps, le baptême est devenu le rite sacré par lequel on entre dans la communauté des disciples de Jésus.

Jésus lui-même avait été baptisé – plongé dans l’eau – avant de commencer à prêcher son Évangile. C’est à ce moment-là que son identité profonde avait été révélée, alors qu’une voix du ciel s’était fait entendre, déclarant : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qu’il ma plu de choisir. » (Mt 3,17) C’est alors que l’Esprit Saint est descendu sur lui pour y demeurer.

De même, pour nous aujourd’hui, le baptême signifie et nous instaure dans un réseau de relations qui nous donne une nouvelle identité. Nous devenons frères et sœurs de Jésus; avec lui, nous devenons les enfants adoptifs de Dieu, notre Père; par lui, nous recevons l’Esprit Saint qui nous unit à tous les membres de l’Église, nos frères et sœurs dans le Christ.

Le baptême s’avère donc le début d’une vie nouvelle, une vie spirituelle, une vie d’engagement, une vie pétrie de foi, d’espérance et d’amour.

 

Des parents peuvent demander le baptême pour leur petit enfant. L’Église n’exige alors qu’une condition : qu’il y ait une espérance raisonnable que cet enfant grandira dans la foi chrétienne. En autres mots, ses parents, son parrain et/ou sa marraine doivent témoigner d’une volonté et d’une capacité de faire connaître Jésus à leur enfant lorsqu’il sera plus grand, de l’aider à aimer et à imiter Jésus. C’est pourquoi la communauté chrétienne propose aux parents une démarche préparatoire : il est important de bien saisir le sens de ce qu’on demande, du rite qu’on va célébrer et de l’engagement qu’il comporte.

Pour plus d’information sur le baptême des petits enfants, cliquez ici.

 

De grands enfants, des jeunes et des adultes peuvent demander le baptême pour eux-mêmes. Dans ce cas, la communauté chrétienne accompagnera le candidat ou la candidate dans un cheminement qui l’aidera à vraiment développer une relation vivante avec Jésus et avec ses frères et sœurs dans l’Église. Ce processus s’appelle le Rite de l’initiation chrétienne des adultes — le RICA (ou, dans le cas des grands enfants, le Rite de l’initiation chrétienne des enfants en âge de scolarité - le RICE).

Pour plus d’information sur le RICA, cliquez ici.

Pour plus d’information sur le RICE, cliquez ici.

Pour avoir la liste des paroisses, vous pouvez consulter le site du diocèse de Gatineau : Trouver une paroisse