Le sacrement de l’ordre

Le sacrement de l'ordre dans un de ses trois degrés (diaconat, presbytérat, épiscopat).

L’ordre,

qui se déploie dans les trois degrés de l’épiscopat, du presbytérat et du diaconat,

est le sacrement qui habilite à l’exercice du ministère,

confié par le Seigneur Jésus à ses apôtres,

de paître son troupeau, dans la puissance de son Esprit et selon son cœur.

(Pape François)

 

 

S’il existe dans l’Église une structure de responsabilité (de leadership, pourrait-on dire), elle n’a qu’un seul but : permettre à chaque fidèle de développer tous ses dons pour les mettre au service du projet du Christ. Ainsi, l’autorité dans l’Église prend-elle la forme du service. Et si on confie des pouvoirs à certains, c’est pour que ceux-ci libèrent le pouvoir des autres : le pouvoir de prendre leur place, de s’engager et de servir à leur tour.

 

Jésus avait choisi un groupe de douze Apôtres pour être avec lui. Il les a formés d’une façon particulière. Il a prié avec eux, leur a expliqué ses paraboles, a célébré la dernière Cène en leur compagnie. Il leur confia la mission de l’Église avant de retourner au Père avant sa résurrection.

 

Ceux-ci prirent leur responsabilité au sérieux et partirent proclamer l’Évangile aux quatre coins du monde. Ils nommèrent des assistants pour les aider : des anciens (« presbuteroi » en grec, d’où notre « prêtre ») et des serviteurs (« diakonoi » en grec, d’où notre « diacre »). On leur trouva des successeurs qui pourraient veiller sur l’Église à leur place, des sur-veillants (« epi-skopoi » en grec, d’où notre « épiscopal »).

 

Deux mille ans plus tard, des hommes continuent de répondre à l’appel du Seigneur de consacrer leur vie au service de son peuple.

 

Des diacres (qui peuvent être mariés) entraînent la communauté chrétienne dans la voie du service : service de la charité auprès des plus pauvres, service de la Parole dans la prédication et l’évangélisation, service de la liturgie au cœur de la communauté chrétienne.

 

Des prêtres (qui doivent s’engager au célibat, sauf dans les Églises catholiques orientales) animent la communauté chrétienne en présidant à l’Eucharistie et aux autres sacrements, assurent la proclamation de la Parole par la prédication et l’organisation de la catéchèse, voient à la bonne gestion de la communauté en faisant éclore les dons de tous ses membres. Tout cela, ils le font en collaboration avec des femmes et des hommes laïcs formés, mandatés, partenaires dans le leadership ecclésial.

 

Des évêques (qui doivent être célibataires, même dans les Églises catholiques orientales) président à la vie de tout le diocèse, l’unité de base de l’Église catholique. Ils voient à sa bonne organisation en mettant sur pied les paroisses nécessaires et en assurant les ministres qui seront nécessaires. Ils sont les premiers enseignants et liturges dans le diocèse. Ils consacrent leur vie à la croissance et l’épanouissement du Peuple de Dieu sur le territoire qui leur a été confié, sans jamais perdre de vue le bien commun de tous les hommes et de toutes les femmes qui habitent sur ce territoire. En lien avec l’évêque de Rome, le Pape, ils partagent le souci pour toutes les Églises et collaborent à la mesure du possible à l’animation de l’ensemble du Peuple de Dieu.

 

Si tu te sens attiré par le diaconat ou la prêtrise, c’est peut-être l’Esprit de Dieu qui, en toi, t’invite à suivre le Christ dans un de ces ministères particuliers. N’hésite pas à en parler avec d’autres, surtout avec les responsables de ta propre communauté chrétienne. Et communique avec nos responsables d’accompagnement et de formation aux ministères ordonnés dans notre diocèse.