Retour
Previous Next

5e dimanche de Pâques

Publié le : 2017-05-11 a 00h00 | Catégorie : Diocèse

Il nous fait confiance

Jésus dit à ses disciples qu'il est le Chemin, la Vérité et la Vie. Le chemin qui nous conduit au Père, qui nous le fait connaître. Par sa présence dans le monde, il rend Dieu accessible. Les paroles de Jésus,  les gestes qu'il pose, le regard d'amour qu'il a pour les personnes qu'il rencontre, tout cela nous fait connaître le Père. Jésus, étant profondément habité par le Père,  peut nous montrer son visage. 

Il trace pour nous le chemin. Il est notre modèle. D'abord d'engagement envers le Père et son projet d'amour pour nous. Un engagement qui va jusqu'au bout, jusqu'à la mort. Un modèle d'amour filial par ses paroles qui nous présente un Dieu aimant et qui pardonne à tous ceux et celles qui reviennent vers lui. Un pédagogue qui nous rapproche de Dieu.

Grâce à lui, oublié le Dieu caché dans le Temple qu'il ne fallait surtout pas approcher de peur de mourir.  Maintenant nous pouvons l'approcher. Par sa mort - résurrection,  cette pierre angulaire devenue pierre d'angle, fait de nous des pierres vivantes au coeur du monde. Des pierres qui deviennent à la suite de Jésus, visages d'amour et messagers de la Bonne Nouvelle.

Le Christ nous fait confiance et il est présent avec nous. Allons-nous nous engager à sa suite? Allons-nous lui faire assez confiance pour sortir dans le monde  et ouvrir à nos contemporains le chemin vers le Père?  Faire le premier pas nous ferait grandir avec et en lui.

 

BONNE FÊTE À TOUTES LES MAMANS

Marie a été mère.  Une mère qui a porté son enfant le temps d'une grossesse. Elle a senti ses premiers tressaillements. Il a bougé  en elle, donné des coups. Elle a accouché.  Elle a vécu le temps de l'enfance avec cet enfant qui n'était pas comme les autres. Elle l'a aimé comme seule une mère peut aimer. Elle a ressenti la peine de la séparation quand il a commencé à courir les routes pour sa mission. Elle lui a laissé tout l'espace nécessaire. Elle l'a peut-être même poussé un peu. Et son coeur a été transpercé quand il est mort sur la croix. Une vraie mère assumant toutes les émotions. La plus forte de toutes,  l'amour qu'elle lui portait.

Les mères sont ainsi. Même imparfaites, elles ont un lien d'amour qui peut transcender toutes les souffrances, qui peut tout pardonner et qui dure jusqu'à la mort. C'est cet amour que nous célébrons le deuxième dimanche de mai. L'amour que nous trouvons parfois pesant parce ce que trop présent. L'amour qui est une présence discrète quand nous avons seulement besoin de pleurer avec quelqu'un qui nous aime.

Bonne fête à toutes les mamans. Elles aussi incarnent l'amour de Dieu au coeur de nos vies. Que Dieu pose sur elles son regard et qu'il les comble de bénédictions.

 

Suzie Arsenault

Adjointe à la coordination pastorale