Retour
Previous Next

Communiqué - Paroisse Saint-Fidèle de Fassett

Publié le : 2018-04-18 a 00h00 | Catégorie : Actualité, Communiqué

crédit photo: ©Photo La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin



COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Pour diffusion immédiate

 

Mercredi 18 avril 2018

Paroisse Saint-Fidèle de Fassett

 

Gatineau, Québec. À la demande des paroissiennes et paroissiens de Saint-Fidèle de Fassett, l’archevêque de Gatineau, Mgr Paul-André Durocher, a récemment signé le décret de dissolution de la paroisse. Un processus de discernement entamé il y a presque trois ans avait été officialisé par une résolution lors d’une assemblée des paroissiens le 13 décembre 2016. Par la signature du décret de suppression de la paroisse Saint-Fidèle le 2 avril 2018, Mgr Durocher entérine cette résolution. Les raisons qui ont mené à la fermeture de la paroisse sont d’ordre financier et démographique. Les coûts du chauffage et de l’électricité devenaient de plus en plus difficiles à supporter pour la petite communauté de pratiquants. De plus, afin que l’édifice centenaire soit entièrement sécuritaire, il aurait fallu entreprendre certains travaux de rénovation. La propriété a été transférée à l’Archidiocèse de Gatineau dans l’attente de trouver un promoteur qui souhaiterait l’acquérir. Le territoire de la paroisse Saint-Fidèle a été rattaché à la paroisse Notre-Dame-de-Bonsecours à Montebello. Les résidents de Fassett sont dorénavant invités à poursuivre leur cheminement spirituel avec la communauté de Montebello. Si l’Archidiocèse réalisait un profit lors d’une possible vente de l’église St-Fidèle, il serait réinvesti dans l’animation pastorale et communautaire dans cette région.

 

« Mon équipe et moi avons travaillé de près avec l’assemblée de fabrique de Fassett afin d’assurer une transition aussi douce que possible », a dit Mgr Durocher. « C’est toujours triste d’avoir à fermer une paroisse, mais nous croyons en tant que chrétiens que la mort peut s’ouvrir sur une vie nouvelle, plus riche et plus dynamique. C’est dans cet esprit d’espérance que nous faisons face à l’avenir, aussi incertain qu’il soit. »

 

Concernant le cimetière de Fassett (1932), la gestion de celui-ci a été remise entre les mains de la corporation épiscopale Les Jardins du Souvenir. Cet organisme à but non lucratif a été mis sur pied par l’Archidiocèse de Gatineau pour assurer la gestion de ses cimetières.

 

Nous aimerions rendre hommage et souligner la généreuse contribution de tous les prêtres, paroissiens et bénévoles qui ont contribué aux activités de la paroisse durant toutes ses années.

 

-30-

 

Voir le communiqué en PDF

 

*Un article a été publié dans le journal LeDroit et la Revue de la Petite-Nation du 19 avril 2018