Retour
Previous Next

Réflexion temp de Noël

Publié le : 2016-12-22 a 00h00 | Catégorie : Actualité

LUMIÈRE DANS NOTRE NUIT

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. » Voici ce que nous entendons dès le début de la lecture du livre d’Isaïe à la messe de la veille de Noël. Chaque année la même parole est proclamée. Pourtant, c’est toujours le même émerveillement qui m’envahit. Comme si mon cœur s’élargissait pour accueillir pleinement cette lumière.  Noël c’est ça. Dieu qui vient resplendir de mille feux dans nos vies, comme une présence aimante,  sous les traits d’un petit enfant né au cœur de la nuit.

Cette lumière va tout bouleverser. Dieu se fait proche de son peuple d’une façon totalement nouvelle et tangible. Par cet enfant, le salut entre dans notre monde. Il y restera d’autant plus que cet enfant deviendra un Fils qui ira jusqu’au bout de sa mission pour le salut de tout le genre humain et pour la gloire de son Père. Le signe que nous ne sommes plus seuls. Dieu s’est incarné dans le monde pour y demeurer.

Noël, c’est plus que l’image touchante et belle de la Sainte Famille à la crèche. C’est un évènement unique  qui ne se reproduira plus, mais qui nous interpelle aussi fort aujourd’hui qu’il y a plus de deux mille ans pour les bergers qui gardaient leurs troupeaux. Sommes-nous capables comme les bergers de nous laisser interpeller par cette présence de Dieu parmi nous? Sommes-nous capables de prendre le chemin qui mène à l’enfant de Bethléem pour l’adorer et repartir en louant Dieu pour cette preuve de l’amour de Dieu pour les hommes et les femmes de notre temps? Voilà les vraies questions auxquelles nous devons répondre. Aujourd’hui plus que jamais.

Le salut est entré dans le monde et nous le croyons. Nous savons aussi qu’il restera toujours du travail à faire. Nous n’avons qu’à penser à tout ce qui s’est passé dans le monde cette année : la guerre en Syrie avec ses réfugiés, les habitants d’Alep, les violences et les tueries, toutes les injustices que vivent les personnes. C’est à nous de faire en sorte qu’une partie de la lumière qui s’est levée dans la nuit de Noël touche le plus de gens possible autour de nous, une personne à la fois. C’est ça la joie de Noël. C’est notre mission à nous, à la mesure de nos forces, étant accompagnés par cette lumière qui est toujours présente dans notre monde. Laissons-nous éblouir.

                                               Un Noël lumineux pour chacun et chacune de vous,

                                                                                                         

Suzie Arsenault

Adjointe à la coordination pastorale

arsenaults@diocesegatineau.org