Services et activités

 

 

 

Service et activités

Comme annoncé déjà, les portes de la Maison Béthel vous sont ouvertes pour un temps de prière, de retraite, de discernement et de silence.

La logistique est restée la même et il vous est toujours possible d’y venir pour un séjour personnel ou en petits groupes.

S’il s’agit d’une réunion d’un jour, une grande salle vous est offerte avec possibilité de vous organiser pour le repas et les collations.

Pour ce qui est de séjour plus long comme les retraites par exemple, il y a huit chambres disponibles avec possibilité des repas, votre participation a déjà été proposée; toujours avec la possibilité de voir chaque situation.

Chaque lundi, à 16 h vous pouvez vous joindre à la communauté et aux habitués de la maison pour une Eucharistie assurée par les Pères maristes de Buckingham.

Le jeudi de 15 h à 16 h, adoration où sont portées toutes les intentions du diocèse et des familles.

L’Équipe a des occupations dans les paroisses avoisinantes anglaises et françaises, mais vous trouverez toujours une personne à la maison pour un échange personnel, prière à la chapelle ou accompagnement.

NB : Une autre personne de notre Famille religieuse, Sœur Françoise Daignault, canadienne, mais avec une expérience internationale dans nos groupes contemplatifs, se joindra à l’équipe en novembre prochain. Elle sera précieuse, s’il y a besoin pour un accompagnement personnel spirituel.

Bienvenue à Béthel où déjà nous nous sentons bien chez nous!

 


Une journée de Recollection
Une journée de souvenir a eu lieu à Bethel le 7 septembre 2016 de 9h00 à 19h00 pour les francophones. Le thème - "La miséricorde de Dieu" a été choisi pour marquer l'année de la miséricorde. Elle a été animée par Sr. Violette Bouffard, SFB. Le peuple a été profondément touché et ému par le partage pratique de Sr. Violette sur l'amour tendre inconditionnel du Père basé sur les Évangiles spécialement Saint-Luc.

 

Une prière exaucée

Un groupe de laïcs, hommes et femmes, se cherchaient un lieu silencieux et suffisamment isolé où ils pourraient se rendre à toute heure du jour pour prier  et méditer, les églises n’étant plus disponibles pour cela.
Sur les entrefaites, le presbytère de la paroisse Notre-Dame-des-Neiges est devenu disponible et donc accessible à cette pieuse activité grâce à l’intervention de Mgr Adolphe Proulx, alors évêque du diocèse. Le souhait du groupe de laïcs pouvait se concrétiser. Une maison de prière ouvrait ses portes le 18 août 1975. Depuis, Béthel a gardé un lien étroit avec le diocèse.

La loi au service du religieux

Le conseil d’administration provisoire allait donner à cette maison de prière un statut légal et un nom officiel. En effet, le conseil demanda au gouvernement du Québec le statut d’organisme sans  but lucratif, qui sera accordé par lettres patentes le 28 juillet 1976, sous le nom officiel de Carrefour de prière Béthel.

Cette Œuvre grandissaint rapidement

En 1978, une annexe allait être ajoutée au côté Ouest de la maison. Cette annexe ajoutait à la maison sept chambres et une grande salle de réunion, pour répondre à ses besoins grandissants.

La vocation de Béthel

La vocation première de Béthel était de favoriser la prière et le silence. Depuis, sa vocation s’est élargie. La prière et le silence en font toujours partie, mais on y développe plus d’activités spirituelles. On puise largement à la source d’eau vive de l’évangile de Jésus Christ. Ainsi, Béthel se perçoit comme un centre de ressourcement chrétien, pour mieux répondre aux besoins spirituels des chrétiens de notre région.

Celles qui ont entretenu la flamme

Durant toutes ces années, des femmes de foi ont entretenu la flamme au Carrefour de prière Béthel. Dès 1976, une première permanente est entrée en fonction, Mme Lise Archambault qui a été rejointe le 8 décembre de la même année par Mme Gisèle Branchaud qui devait continuer seule jusqu’en 1985. Au mois d’août de cette année-là, de nouvelles responsables devaient la remplacer soit les Sœurs franciscaines de M.I.C., jusqu’en 1993. Depuis le mois d’août 1993, ce sont les Sœurs de la Charité d’Ottawa qui ont pris la relève jusqu’à nos jours. Telle est, dans ses grandes lignes, l’histoire sainte de Carrefour de prière Béthel.

 

Dons

Le Carrefour Béthel
se veut un service diocésain et n’est subventionné par aucun organisme.
Il vit de dons, venant surtout des personnes qui utilisent ses services.
C’est grâce à ces dons que la maison Béthel poursuit sa mission depuis 1975.